Sécuriser votre réseau : 5 vulnérabilités WiFi à connaître

De nos jours, l’accès aux réseaux WiFi est omniprésent, que ce soit à la maison, au travail ou dans les lieux publics. Certains de ces réseaux sont sécurisés par des mots de passe et des protocoles de chiffrement robustes, tandis que d’autres présentent des failles de sécurité importantes. Les réseaux WiFi non sécurisés représentent une porte ouverte aux cyberattaques, exposant ainsi les utilisateurs à des risques de vol ou de perte de données. Avec la prolifération des appareils connectés et des réseaux domestiques, il est essentiel de connaître les vulnérabilités potentielles qui pourraient compromettre la sécurité de votre réseau. Voici cinq des principales vulnérabilités WiFi que tout propriétaire de réseau devrait connaître et prendre en compte pour renforcer sa sécurité.

Wi-Fi

Attaques de déni de service (DoS)

Une attaque par déni de service (DoS) peut entraîner une perturbation significative du trafic sur un réseau WiFi, voire le rendre complètement inaccessible, perturbant ainsi les opérations normales du réseau ou de l’entreprise concernée. Les méthodes pour lancer une attaque DoS peuvent inclure la génération d’un grand nombre de demandes de connexion ou d’authentification, l’injection de fausses données dans le réseau pour perturber son fonctionnement, ou l’envoi de trames de désauthentification pour déconnecter les appareils du réseau WiFi, entraînant ainsi des perturbations dans les connexions et potentiellement les redirigeant vers des points d’accès non autorisés. Les attaquants peuvent également saturer le réseau avec des trames de balises fausses ou malveillantes, induisant ainsi en erreur les appareils connectés et affectant la stabilité du réseau.

Pour prévenir de telles attaques, il est essentiel de mettre en place des mesures de sécurité telles que des systèmes de détection d’intrusion (IDS), des pare-feux et des stratégies de filtrage du trafic. De plus, maintenir les firmwares à jour, utiliser un cryptage robuste et configurer les équipements réseau pour gérer un trafic excessif peuvent également contribuer à réduire l’impact des attaques par déni de service sur le WiFi.

Le "Wi-Jacking" d'appareils WiFi autorisés

Le « Wi-Jacking« , ou le piratage du WiFi, se produit lorsqu’un attaquant accède à un appareil connecté au réseau WiFi ou en prend le contrôle. Cela peut permettre au pirate de récupérer les mots de passe WiFi ou les informations d’authentification du réseau enregistrés sur l’appareil, ainsi que d’installer des logiciels malveillants ou d’espionnage. De plus, l’attaquant peut manipuler les paramètres de l’appareil, y compris la configuration WiFi, afin de le faire se connecter à des points d’accès malveillants.

Pour réduire les risques de « Wi-Jacking », il est recommandé de mettre en place des mesures de sécurité informatique telles qu’un antivirus et un pare-feu fiables, de sécuriser physiquement les appareils, de déployer des dispositifs antivol et de sensibiliser les utilisateurs aux attaques d’ingénierie sociale.

Attaques de rejeu

Une attaque par rejeu, parfois également nommée attaque par relecture, est une forme de cyberattaque où l’entité malveillante intercepte puis réitère (ou rejoue) une transmission de données valide à travers un réseau. Du fait de la validité des données originales, généralement émises par un utilisateur autorisé, les protocoles de sécurité du réseau traitent cette attaque comme une transmission de données légitime. Étant donné que les messages originaux sont interceptés et retransmis de manière identique, les pirates utilisant des attaques par rejeu ne nécessitent pas nécessairement de les déchiffrer.

Pour contrer cette menace, l’utilisation de protocoles de sécurité comme WPA3, qui intègre des mécanismes de protection contre les attaques de rejeu, est fortement recommandée.

Attaques de l'homme du milieu (MITM) :

Une attaque de l’homme du milieu (MITM) est un type de cyberattaque où les assaillants interviennent dans une communication ou un transfert de données existant, soit en écoutant passivement, soit en se faisant passer pour un participant légitime. Pour la victime, la communication semble être normale, mais en s’insérant au « milieu » de celle-ci, l’attaquant peut discrètement détourner des informations. L’objectif principal d’une attaque MITM est de récupérer des données confidentielles telles que des informations de compte bancaire, des numéros de carte de crédit ou des informations de connexion, qui peuvent être exploitées pour d’autres activités criminelles telles que le vol d’identité ou les transferts de fonds frauduleux. Étant donné que les attaques MITM se déroulent en temps réel, elles sont souvent imperceptibles jusqu’à ce que les dommages soient déjà causés.

Pour prévenir les attaques de l’homme du milieu, il est recommandé d’utiliser des protocoles de chiffrement robustes comme HTTPS et de se méfier des réseaux WiFi publics non sécurisés.

Attaques par dictionnaire

Les attaques par dictionnaire consistent à utiliser une liste prédéfinie de mots de passe courants pour tenter d’accéder à un réseau WiFi. Les pirates utilisent souvent des bases de données de mots de passe couramment utilisés ou faibles dans l’espoir de trouver un mot de passe qui fonctionne.

Pour se protéger contre cela, il est important d’éviter d’utiliser des mots de passe évidents et de privilégier des combinaisons aléatoires et complexes.

Pour conclure, en identifiant et en comprenant les risques, nous sommes mieux armés pour prendre des mesures préventives et protéger nos données et nos appareils contre les menaces en ligne. En adoptant une approche proactive de la sécurité et en mettant en œuvre des mesures telles que des mots de passe robustes, des mises à jour régulières des logiciels et une sensibilisation continue aux pratiques de sécurité, nous pouvons renforcer la résilience de nos réseaux WiFi et assurer une connectivité sécurisée pour tous les utilisateurs.

STIM Plus se tient à votre disposition pour toutes questions relatives à la sécurité de votre réseau. Découvrez notre expertise en consultant notre page : https://stimplus.com/service/securite/.

partager sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *