Stimplus

Aujourd’hui, le stockage numérique est partout. Nous l’utilisons constamment sans forcément connaître son histoire et son évolution. Nos besoins en stockage augmentent énormément, au minimum, il double tous les deux ans. Comment est-­on passé de la disquette de 3,5’’ qui stockait environ 1,5 MO (à peu près la taille d’un livre numérique) au smartphone, aujourd’hui capable de stocker autant de données qu’un ordinateur ?

Revivez les évolutions des supports de stockages informatiques, ces outils aujourd’hui indispensables.
1890

Punch Cards

La carte perforée ou Punch Card est composée de papier rigide troué à certains endroits. Il n’y a aucun composant électronique à l’intérieur. Ce sont donc les perforations qui permettent au dispositif de lire la présence ou de non des trous, afin de transmettre l’information. Elle a été créée en 1725 par Jean-Baptiste Falcon. Herman Hollerith à ensuite créer la machine à cartes perforées, permettant de lire ces cartes. Cet outil a notamment servi à effectuer des statistiques complexes, telles que celles du recensement de la population aux Etats Unis en 1890. IBM a breveté ces machines, c’est ce qui les a développées et popularisées. Ce système était très rependue jusqu’en 1970.

1956

Disque dur

IBM développait le premier ordinateur à disque dur en 1956 : le RAMAC 305. Aujourd’hui, sa présence dans notre quotidien est indispensable avec plusieurs téraoctets de stockage. Le “RAMAC 305” pesait une tonne pour seulement 5 Mo de stockage avec un débit de 8,8 ko/s. Pour comparer, en 2017, la majorité des SSD offraient des débits de 10 Go/s. 1000 exemplaires ont été vendus en un an au prix de 50 000 dollars. Cet outil était principalement vendu à l’armée américaine et aux multinationales. Aujourd’hui, nous utilisons de grandes capacités de stockage en continu (ordinateurs, smartphone…), difficile d’imaginer que le premier disque dur faisait la taille de deux réfrigérateurs et pesait une tonne !

1970

Les disquettes

Sous forme de carré de plastique avec à l’intérieur, plusieurs disques dont l’un est recouvert d’une substance magnétique. Lancées par IBM en 1971 avec un format large et fin, les disquettes avaient la capacité de stocker jusqu’à 256 kilo octets. Coût moindre, facilité d’utilisation et grande capacité de stockage, ce format de stockage a écrasé les autres et plus particulièrement les cartes perforées.

1982

Disque compact (CD ROM et CD RW)

D’une collaboration entre Sony et Philips est né le Compact Disc Read-Only Memory. Les CD sont lus grâce aux lasers intégrés aux lecteurs qui vont réagir aux irrégularités présente sur le CD, celles-ci sont ensuite réinterprétées en code binaire. Comme son nom l’indique ‘Read-Only Memory’, le grand public n’avait pas la possibilité de graver des données dessus. De plus, ils avaient une faible capacité de stockage. Ils ont donc eu du mal à se faire une place sur le marché et ont rapidement été remplacés par les CD-RW (Re Writable). Sur lesquels il est possible de graver et réécrire jusqu’à 1000 fois.

1995

DVD

Ce format a été amené par les géants de l’audio-visuel en 1995 : Sony, Philips, Toshiba et Panasonic. Il fonctionne sur le même principe qu’un CD, mais avec des capacités 7 à 14 fois plus grandes. Son format recto verso peut atteindre jusqu’à 17 Gigas. Grace à sa grande capacité et son faible coût, cette solution est toujours sur le marché pour des films, du stockage et des jeux vidéo. De plus, avec le temps et son succès, presque chaque ménage était équipé d’un lecteur DVD. Mais aujourd’hui on s’approche de la fin du DVD de part la dématérialisation des supports et l’avènement des plateformes de streaming.

1999

Clé USB

Les premières clés USB ont été développé par un ingénieur de la firme IBM en 1999. Cette solution de stockage a révolutionné la vie quotidienne et permettent aujourd’hui de stocker jusqu’à 1 To de données ! Elles étaient au début reliées par un câble à un port USB. Au début des années 2000, apparaissent sur le marché les premiers modèles à mémoire flash déclinées sous différentes capacités.

1999

La carte SD

Né d’une alliance entre plusieurs grosses entreprises de l’informatique : Panasonic, SanDisk et Toshiba. La carte mémoire est beaucoup utilisée pour les appareils numériques tels que les appareils photo, les GPS ou encore les smartphones. Aujourd’hui il est assez facile de trouver des cartes SD de plus de 128 Go alors que les premières avaient une capacité de stockage de 32 Mo et 64 Mo.

2006

Le Cloud

Aujourd’hui la dématérialisation des données remplace d’autres solutions de stockage. Si le Cloud Computing existait déjà sous différents noms comme l’externalisation ou l’hébergement sur serveur, c’est en 2002 qu’il voit réellement le jour. Le Cloud Computing est en effet né des investigations menées par Amazon Web Service qui a eu l’idée d’investir dans un gigantesque parc de machines et de louer ces ressources à d’autres entreprises. C’est en 2013 que le Cloud a été adopté massivement par les entreprises. Aujourd’hui, le marché du Cloud est en plein bouleversement. Le choix d’offre est vaste et les offres déclinées sous différents forfaits.

La folle évolution du stockage : frise chronologique
Au fil du temps, le stockage n’a cessé d’évoluer en suivant les nombreuses innovations technologiques et en s’adaptant aux besoins qui en découlent. Aujourd’hui chaque besoin en stockage à sa solution. STIM Plus vous propose des solutions de stockages adaptées à vos besoins et à votre entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prendre rendez-vous